canton enfants.jpg
 
 
 

Les anciens systèmes de gestion des terres au Népal

modifié le lundi 26 juin 2017

On a pu dénombrer plusieurs systèmes de gestion des terres comme les systèmes Kipat, Raikar, Birta, Guthi, Jagir, Rajya ou Rakam. Ils ont tous été aboli mais restent présent dans les habitudes, en particulier dans les villages eloignés de l’administration.

Village Tamang de l'est de Katmandou

Le Kipat est un des systèmes fonciers communal dans lequel la terre appartient à la communauté locale en vertu de « droit coutumier » et non à l'état comme dans le reste du Népal. Le terrain est divisé en petites parcelles individuelles pour la culture. L'exploitant avait le droit d'utilisation, mais pas de propriété.  

Pendant le régime Rana (18/19 eme siecle) et plus tard, les terres gérées en Kipat ont été de plus en plus soumise au contrôle de l'Etat, et sont devenues imposables.

Il est pratiqué à l'origine dans les collines de l'Est du Népal et a également été pratiqué dans certaines collines de l'ouest du Népal. Dans la vallée de Katmandou, des terres furent gérées en Kirat également. 

Quelques communautés eloignées maintiennent dans les fait les principes du Kirat comme chez les Kirants et certains villages Tamangs 

Terrasse au Langtang

en savoir plus sur ...

Etat

L’Etat désigne la personne morale de droit public qui, sur le plan juridique, représente une collectivité, un peuple ou une nation, à l'intérieur ou à l'extérieur d'un territoire déterminé sur lequel elle exerce le pouvoir suprême, la souveraineté.

En Occident, l'Etat est la forme la plus élaborée de la vie commune d'une société humaine. Il exerce son pouvoir par le biais du gouvernement. L'Etat dispose d'un certain nombre de monopoles comme l'utilisation légitimée de la contrainte physique (pour faire respecter les lois), la collecte des impôts...

 

Poste, Marie, Ecole dans un village du massif central

Géopolitique

Les analyses géopolitiques se basent les études des interactions entre le politique et le territoire, les rivalités ou les tensions qui trouvent leur origine ou leur développement sur le territoire, l’analyse des rapports de forces entre divers acteurs sur un espace plus ou moins défini.

Le développement de la culture industrielle du thé en Asie a eu des conséquences importantes dans les relations geopolitiques mondiales

 

La géopolitique, se doit d'utiliser l'ensemble des connaissances liées à la géographie (géographie physique, mais aussi la géographie humaine dans toutes ses composantes sociales, économiques, culturelles, sanitaires, les matières premières et les flux de ressources), mais aussi utiliser l'histoire, la science politique, etc.