ladakh  hemis.jpg
 
 
 

Langues iraniennes (Iraniques)

modifié le vendredi 23 juin 2017

Les langues Iraniennes font partie de la famille des langues Indo-iranienne et sont largement parlée en Asie moyen orientale, en concurrence avec l’Arabe et le Turc.

kiosque a journaux en Iran

Il faut ajouter dans le groupe des langues ouest-iraniennes les langues kurde (Turquie, Syrie, Irak, Iran, Arménie) dont la plus répandue est le kurmandji. Dans les langues difficilement classables le baloutche parlé au Baloutchistan, tant en Iran qu'au Pakistan est habituellement rattaché a la famille des langues Iraniennes.

L'Afghanistan avec notamment le pachto, le Kurdistan d'Irak pratiquent largement des langues iraniennes, de même que plusieurs États d'Asie Centrale (Tadjikistan).

Au nord ouest, isolé dans le Caucase, l'ossète est habituellement considéré comme ce qui demeure de la langue des anciens Scythes.

en savoir plus sur ...

Religion (definition)

Une religion est un ensemble de croyances, de pratiques et de rites communs à un grand nombre d'êtres humains, qui définissent le rapport de l'homme avec le sacré et, partant, une part de sa compréhension du monde. Il a existé de très nombreuses religions et mythologies sur la Terre, avec chacune ses caractéristiques particulières.

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.