previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Pays et territoires de l’Océanie éloignée

modifié le dimanche 5 juillet 2015

Sans clivage marqué du point de vue de la géographie physique ou climatique, c’est selon la géographie politique que se distinguent les régions de l’Océanie éloignée, modelées par les occupations coloniales anglaises, françaises, puis américaines.

La totalité de la population de l’Océanie éloignée ne dépasse que de peu les 8 millions d’habitants, avec la nouvelle Zélande et Hawai qui en représentent presque 6 millions à elles deux. Le nombre  pour le reste des entités varie de quelques dizaines d’habitants à quelques centaines de milliers seulement.

Auckland: la plus grande ville de Nouvelle Zélande

Les états indépendants :

Nouvelle Zélande (4 470 800 hab. 2013)

Îles Cook (lié à la Nouvelle Zélande) (13 400 hab.)

Fidji (837 2711 hab.)

Kiribati (110 356 hab.)

Îles Marshall (63 174 hab.)

Micronésie (107 665 hab.)

Niue (lié à la Nouvelle Zélande) (1 492 hab.)

Palaos (20 842 hab.)

Samoa (184 032 hab.)

Tonga (119 009 hab.)

Vanuatu (261 565 hab.)

Tuvalu (12 177 hab.)

Les territoires ratachés ou administrés par:

La France :

Polynésie française (268 270 hab. 2012)

Wallis & Futuna (13 500 hab – 2008)

Nouvelle Calédonie (245 580 hab. - 2009)

 

Les Etats Unis

Hawaï (1 360 301 hab. - 2010)

Guam (159 358 hab. -2010)

Mariannes du nord (53 883 hab. 2010)

Samoa américaines (55 519 hab. 2010)

Wake (150 hab - 2010)

Atoll Johnston (inhabité: poubelle nucléaire et chimique)

Midway (40 à 60 hab)

L’Australie

Norfolk (2300 hab. – 2011)

Nouvelle Zelande

Tokelau (1200 hab -2013)

Grande Bretagne

Pitcairn (67 hab. - 2011) des descendants du Bounty !

Chili

Île de Pâques (5 167 hab. -2012)

Hotel sur l'île de Morea (Polynesie française)

en savoir plus sur ...

Nations (définition)

La nation est un « Ensemble de personnes vivant sur un territoire commun, conscient de son unité (historique, culturelle, etc.) et constituant une entité politique

parlement européen a Strasbourg

Anthropologie / Ethnographie / Ethnologie

L'anthropologie est la branche des sciences qui étudie l'être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques (anatomiques, morphologiques et physiologiques, évolutifs) et culturels (socioreligieux, psychologiques, géographiques, etc.). Elle tend à définir l'humanité en faisant une synthèse des différentes sciences humaines et naturelles

L'anthropologie s'organise autour de deux grands types de travaux étroitement liés : d'une part, les travaux d’ethnographie, qui sont des enquêtes et observations de terrain (empiriques) concernant dans les détails et de façon isolée les peuples, cultures et sociétés humaines, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous la forme de monographies ; et d'autre part, les travaux d’ethnologie, dans lesquels sont étudié les peuples, cultures et sociétés humaines de façon comparée et sur la base de recherches (théoriques) au sein des publications ethnographiques, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous forme d'essais. (WiKi)

L’ethnographie est l’étape de collecte des données, l’ethnologie le stade des premières synthèses, l’anthropologie est la phase de généralisation théorique après comparaison

L’anthropologie et l'ethnologie s’assignent comme tâche de penser l’autre.