previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

UTsang

modifié le jeudi 30 juillet 2015

Le Ü et le Tsang sur le plateau tibétain, constituent la région-mère du Tibet. L’identité tibétaine y a vu le jour.

Le Ü (centre), autour de la partie orientale du Yarlung Tsangpo (Brahmapoutre) où l’altitude est moindre, compte des villes et villages importants comme Shygatse, ou Gyantse. C’est le centre historique où se trouve Lhassa et de grands monastères comme Sera, Drepung ou Ganden et Samie, véritables universités de la culture tibétaine et territoire des Gelupa (communauté la plus importante du Bouddhisme Tibétain)

De nombreux pélerins viennent de tout le Tibet pour assister à cette cérémonie annuelle 

C'est le siège du Panchen Lama

Architecture selon le plan d'un mandala

Le Tsang s’étend du centre-ouest et nord-ouest du Tibet jusqu’au plateau de haute altitude du Chang Tang. C’est le, fief des Sakyapa s'étendant du centre (Gyantsé -  Sakya) vers l'ouest jusqu'au Ngari

Rubrique(s) : Plateau Tibétain ,

en savoir plus sur ...

Clan

Un clan est un ensemble de familles associées par une parenté réelle ou fictive, fondée sur l'idée de descendance d'un ancêtre commun.

membres d'un des clans Korowai en Papouasie indonésienne

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.