Shanghai.jpg
canton enfants.jpg
korowai.jpg
ladakh hemis.jpg
yunnan dai.jpg
yunnan yuanyang.jpg
previous arrow
next arrow
 
 
 

Langues de l'Inde

modifié le samedi 11 septembre 2021

Les langues constituent un sujet brulant en Inde. Ce n’est pas de nombre qui pose problème, mais leurs reconnaissances officielles au niveau national, régional ou local. Si on devait faire une même analyse comparable au niveau de l’Europe, les revendications seraient de nature analogue.

habitant des tribus répertoriées

Donc, pour l’Inde la situation est la suivante :

Langues officielles de l’Union : hindi et anglais

Langues constitutionnelles : assamais, bengali, bodo, dogri, gujarati, hindi, kannada, kashmiri, konkani, maithili, malayalam, manipouri, marathi, népali, oriya, panjabi, ourdou, sanskrit, santali, sindhi, tamoul et télougou.

Avec le temps, le Hindi s’impose de plus en plus (près de 50 % des locuteurs) mais il reste que les groupes minoritaires comptent plus 1600 langues, dont 398 officiellement répertoriées.

Ce sujet est important en Inde, car si l’offre une unité culturelle forte autour de l’hindouisme, c’est à partir des langues que les particularités ethniques se définissent. Le grand nombre de langues et dialectes encore vivants est le reflet de la diversité des sociétés, des castes, des familles ethniques, des groupes tribaux. La langue est souvent l’élément le plus déterminant à l’identification ethnique, plus que d’autres critères ethnographiques.

Rubrique(s) : Inde ,

en savoir plus sur ...

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.

Développement (humain)

Processus sociaux, créé par opérations volontaristes.

Les religions, les langues, le patrimoine culturel sont des éléménts participants au développement humain.

Le Développement humain en économie est un facteur du développement des sociétés. L'Indice de développement humain (IDH) permet de l'évaluer

L'indice de développement humain (IDH) est un indice statistique composite, créé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en 1990 pour évaluer le niveau de développement humain des pays du monde. L'IDH se fonde sur trois critères : le PNB par habitant, l'espérance de vie à la naissance et le niveau d'éducation.

jeune filles de l'ethnie des Bajo en Indonésie en période de Ramadan

retrouvez nous sur

facebook

Recherche par aires géographiques

Recherche par civilisations

Recherche par familles de langues

Recherche par religions

Recherche par pays

Annuaire

qui est en ligne?

Nous avons 447 invités et aucun membre en ligne