previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Nusa Tenggara (petites îles de la sonde)

modifié le lundi 27 juillet 2015

 flors_mules-1

 Les petites îles de la Sonde (Nusa Tenggara) s'étendent de Bali à Timor. Elles offrent une grande variété de paysages et de peuples se métissant du Malais au Mélanésien et Papou. La région se situe au milieu de la zone de transition biologique entre l'Asie et L'océanie : La Walacea.

Le Chapelet d'îles du nord est volcanique. C'est le cas de Bali, Lombok, Sumbawa, Flores. Au sud les îles de Sumba, Savu, Roti, et Timor émergent d'un socle calcaire. D'altitude moins élevée que leurs sœurs du nord, et exposées aux vents chauds venu d'Australie en été, elles ont à surmonter une longue saison sèche. L'effet de la mousson du nord-ouest est de plus en plus faible en allant vers l'est. Il faut les hauts sommets des volcans pour condenser l'humidité maritime et permettre, par irrigation, la culture pluriannuelle du riz.

La diversité culturelle est aussi religieuse, puisque à Bali est encore très actif un hindouisme spécifique, que l'islam est très présent à Lombok et  dans les villages côtiérs des autres îles, que Flores est Catholique à la suite de sa colonisation initiale Portugaise, et que les îles de l'est ont intégrées du protestantisme diffusé par les Hollandais.

 Iles de la sonde orientale

en savoir plus sur ...

Ethnies - (def.)

Groupement humain, uni selon des critères culturels variés : organisation familiale (appartenance à un clan), utiliser une langue commune, partager des pratiques religieuses, partager des modes de subsistance, répondre a des traits raciaux, habiter sur un territoire reconnu…

Il en aurait été recensé plus de 12 000 dans le monde.

femme de l'ethnie des Himba (Namibie)

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.