previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Histoire des îles aux épices : les Moluques

modifié le mardi 9 juin 2015

Ce sont les épices qui firent la réputation et façonnèrent l’histoire des Moluques. Elles sont principalement les :

  • ·Noix de muscade, et son enveloppe de la noix sous la bogue (servant à fabriquer le Macis utilisé pour la conservation des viandes avant l’ère des réfrigérateurs)
  • ·Clous de girofle

Les épices Moluquois étaient déjà connus en Europe depuis le 1er siècle

Le commerce était opéré par des marchands Indien et Arabes vers le moyen Orient et Chinois, Malais ou Bugis de Sulawesi vers la Chine.

Les Portugais arrivèrent à partir de 1510 (Ternate), puis se replièrent sur les iles du sud (Ambon, Banda, Seram)

Les Espagnol eux s’installèrent à Tidore.

Canon hollandais à Bacan aux Moluques

Ce fut ensuite au tour des Hollandais à partir de du XVIème siècle (avantage des navires hauturiers par rapport aux Ibériques) qui mirent en place un monopole du commerce des épices : création d’une compagnie commerciale : la VOC, mais qui fit faillite en 1795.

Les Anglais « volèrent » les graines des épices pour en développer la culture en Malaisie et à Ceylan. Les Français firent de même aux îles Maurice et de la Réunion (île de France)

Le déclin du commerce qui en résulta poussa beaucoup d’insulaire moluquois à s’engager dans l’armée coloniale hollandaise,  avec des conséquences dramatiques au moment de l’indépendance de l’Indonésie.

Rubrique(s) : Moluques ,

en savoir plus sur ...

Clan

Un clan est un ensemble de familles associées par une parenté réelle ou fictive, fondée sur l'idée de descendance d'un ancêtre commun.

membres d'un des clans Korowai en Papouasie indonésienne

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.