ladakh  hemis.jpg
 
 
 

Peuplement de l'Asie centrale

modifié le mardi 21 novembre 2017

Le peuplement s’est opéré par vagues de tribus venues du nord-est. Ce fut d’abord des peuples Indo-européens, « scythique » (de la famille des Scythes), de langues vraisemblablement indo-iraniennes, puis des peuples mongoloïdes de langues de souche altaïque (Turques, Mongoles ou toungouses) qui les repoussèrent vers le sud et occupèrent un espace de plus en plus vaste jusqu’à déclencher les « Grandes Invasions » en Occident.

Kirghiz près de l'ancien caravansérail de Tash Rabat

Il s’en suivit une hégémonie des nomades turcophones sur les steppes et de larges zones limitrophes qui fut incontestée aussi bien en Asie qu'en Europe. Elle ne fut remise en cause assez brièvement, que par l'extraordinaire aventure des Mongols, créateurs au XIIIe siècle du plus grand empire de l'histoire.

Leurs descendants donnèrent les peuples turciques qui donnèrent entre autres, les Sejoukides, ancêtres des trucs actuels.

En occupant les vallées et piémonts des montagnes qui fournissent l'eau indispensable aux cultures, certains peuples se sédentarisèrent, comme dans le bassin de l'Amour et du Sir Daria, quelquefois en fusionnant avec les populations d’agriculteurs déjà présents. Ce fut le cas des Ouzbeks entre autres.

Les peuples des montagnes, comme les Kirghizes, à la vie rude, mi-sédentaires mi-nomades constituaient par ailleurs, des entités à fort caractère en marge des flux des nomades des steppes ou blotti dans les oasis des piémonts. (Nord Caucase - Tchétchènes, ismaïliens, Kalash, Tadjikistan, kurde, )

Successivement animistes, zoroastriens, bouddhistes, chrétiens nestoriens, ils sont aujourd'hui, et depuis plus de dix siècles, très majoritairement de religion musulmane.

en savoir plus sur ...

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.

Populations

nom collectif qui désigne l’ensemble des habitants d’un lieu géographique (pays, région, ville…) ex la population du Yunnan