previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Langues africaines

modifié le mardi 14 janvier 2020

apprentissage des langues en Afrique

Avec deux mille langues (sur les six mille, recensées sur terre), l’Afrique (Afrique du Nord comprise) offre une variété linguistique impressionnante. Les spécialistes admettent néanmoins quatre grandes familles. Cette classification, proposée dans les années soixante par le linguiste américain Joseph Greenberg, est fondée sur la comparaison d’un petit nombre de mots dans un grand nombre de langues, et ne peut être considérée comme définitive. Elle distingue :

  • • les langues khoisans (un mot forgé par l’anthropologue Max Shultz, en 1928, à partir de mots hottentots, une langue, utilisée par des pasteurs d’Afrique du Sud), parlée dans le sud de l’Afrique (Mozambique, Botswana, Afrique du Sud…)
  • • les langues Niger-Congo, qui couvrent toute l’Afrique centrale et une partie de l’ouest du continent jusqu’au Sénégal (parmi elles, les langues bantoues, tel le swahili) ;
  • • les langues nilo-sahariennes, parlées le long du Nil (au Soudan ou au Tchad) ;
  • •les langues afro-asiatiques (chamito-sémitiques), parlées au nord et à l’est du continent (au Maghreb, au Soudan, en Égypte, en Éthiopie ou en Érythrée).

 Langues d'Afrique

Par Spiridon Ion Cepleanu — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20590928

en savoir plus sur ...

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.

Populations

nom collectif qui désigne l’ensemble des habitants d’un lieu géographique (pays, région, ville…) ex la population du Yunnan