Shanghai.jpg
canton enfants.jpg
korowai.jpg
ladakh hemis.jpg
yunnan dai.jpg
yunnan yuanyang.jpg
previous arrow
next arrow
 
 
 

Peuple Touareg

modifié le mardi 31 août 2021

Les Touaregs constituent un groupe ethnique de 1 à 3 millions d’individus (il n’existe pas de statistique fiable), dont 10%, vivent au Sahara central (Hoggar, Tassili, Aïr, Adrar des Iforas) et la plus grande partie dans le Sahel (Mali, Niger). Les Touaregs sont de race blanche, d’origine berbère, mais les tribus du sud sont maintenant fortement métissées.

touareg

Les populations touarègues se répartissent sur un vaste territoire allant du sud de la Libye et de l'Algérie, au nord du Niger et du Mali. L'évolution économique et la modernisation des moyens de transport et l'aggravation des sècheresses posent des problèmes importants pour l'avenir de ces populations nomades. Depuis plusieurs années, en particulier au Niger et au Mali, des rébellions armées ont lieu pour une meilleure reconnaissance par les gouvernements et une amélioration de leur existence.

L’organisation sociale est toujours restée basée sur des structures tribales ou claniques par régions, due à l’immensité du territoire qu'ils habitent. (Cela s’observe d’ailleurs chez d'autres peuples du désert, comme en Libye, ou en Arabie saoudite). D’une façon générale, il n’y a jamais eu d’unité politique touarègue.

Lire aussi :   Organisation sociale chez les Touaregs

Il n’en reste pas moins qu’un sentiment d’appartenance à un peuple Touareg existe dans une vaste zone, ne serait-ce que par une langue commune et leurs racines.

Lire aussi : La langue touarègue

Lire aussi : Culture touarègue

Les populations touarègues issues de la grande peuplade libyco-berbère qui domina le Sahara depuis l’Antiquité sont arrivées du nord, dans les régions du sud Sahara à partir du XIe siècle en tentant d’assujettir les royaumes locaux Songhaï ou Mandingues, par qui ils sont perçus comme des barbares sanguinaires et esclavagistes.

Lire aussi : l’histoire des Touaregs

Les Berbères s’appellent entre eux Amazighs (au singulier) et Imazighen (au pluriel) mais on les connaît surtout sous leur appellation arabe : Targui au singulier et touaregs au pluriel. En français, on les désigne par le mot Touareg au singulier, Touareg ou Touaregs au pluriel.

Le mot touareg vient de Targa, oasis du Fezzan d’où les Touaregs seraient originaires. Targa signifie « rigole ou vallée ». Le terme « Aw-targua » fils de targa, est passé à l’arabe en devenant targui, twareg au pluriel.

Traditionnellement, les tribus touarègues nomadisent sur des territoires qui leur sont propres à chacune. Ils installent leurs tentes en campements (souvent groupés par familles réparties dans plusieurs tentes). Ils vivent là avec leurs troupeaux de chameaux et de chèvres.

touareg au puit

Beaucoup ont maintenant abandonné le nomadisme pour se fixer dans les grandes villes en bordure du Sahara, comme Tamanrasset en Algérie ou Agadez au Niger. N'ayant plus les ressources de la razzia ni celles provenant des transports de sel et de mil, les nobles Touaregs tirent leurs revenus de leurs troupeaux et de l'exploitation des oasis qu'ils confient en métayage à des Noirs affranchis, les Harratines. D’autres exploitent ou louent des camions pour transporter des marchandises de toutes nature, sur les pistes caravanières historiques.

touareg metis

Le sang noir prédomine maintenant chez les Touareg en raison, d'une part, du nombre important d'esclaves noirs avec lesquels ils sont constamment en contact et qui, même libres, se font recenser avec leurs anciens maîtres dont ils ont adopté la langue, la religion et le mode de vie, et d'autre part, des relations de commerce qu'ils ont eues de tout temps avec les peuples sédentaires en général et les Songhaïs en particulier et qui ont eu pour conséquence un nombre considérable de métis de touareg

 

 Lire aussi ; géopolitique touarègue

 article suivant : Organisation sociale chez les Touaregs

en savoir plus sur ...

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.

Religion (definition)

Une religion est un ensemble de croyances, de pratiques et de rites communs à un grand nombre d'êtres humains, qui définissent le rapport de l'homme avec le sacré et, partant, une part de sa compréhension du monde. Il a existé de très nombreuses religions et mythologies sur la Terre, avec chacune ses caractéristiques particulières.

retrouvez nous sur

facebook

Recherche par aires géographiques

Recherche par civilisations

Recherche par familles de langues

Recherche par religions

Recherche par pays

Annuaire

qui est en ligne?

Nous avons 95 invités et aucun membre en ligne