Shanghai.jpg
canton enfants.jpg
korowai.jpg
ladakh hemis.jpg
yunnan dai.jpg
yunnan yuanyang.jpg
previous arrow
next arrow
 
 
 

Gours (groupe ethnique)

modifié le vendredi 29 octobre 2021

Les Gours ne sont pas un groupe ethnique à proprement parlé, mais une un ensemble de peuples des régions subsahéliennes, parlant des langues Gour (autrefois appelées voltaïques).

Les langues Gours, sont une branche de la famille de langues nigéro- congolaises. Elles sont parlées au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Mali, au Niger, au Nigéria et au Togo. Ces langues sont nombreuses, très différentes les unes des autres, et les peuples qui les parlent, possèdent des cultures très variées.

L’ensemble des locuteurs des langues gours sont de l’ordre de 35 millions.

peuples de langue Gour

Quelques peuples de langue Gour :

  • Les Mossis et leurs cousins les Gourmantché, Gourounsi
  • Les Sénoufos
  • Les Lorhons et les Koulangos (" ceux qui n'ont pas peur de la mort «), proches parents des Sénoufos
  • Les Lobis, originaires de l’actuel nord du Ghana, peuple nomade par excellence
  • Batammariba (Otammari au singulier) du nord Togo
  • Les Kabyés

Gour est un néologisme que le linguiste allemand Gottlob Krause a tiré en 1895 de la même première syllabe qui s’entend dans différents ethnonymes de peuples dont il a perçu la parenté linguistique.

La société chez les Gours est organisée en groupes de filiation matrilinéaire unie par des mariages patrilocaux, les lignages sont soudés par le culte des ancêtres et surtout celui, prégnant, des esprits de la nature, pérennisée par de grandes sociétés secrètes chargées des initiations, comme le poro des Sénoufos et le dyoro des Lobis.

Les Gours ont développé d’égales compétences dans les domaines de l’agriculture et de l'artisanat, qui sous-tendent toute la vie villageoise.

en savoir plus sur ...

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.

Religion (definition)

Une religion est un ensemble de croyances, de pratiques et de rites communs à un grand nombre d'êtres humains, qui définissent le rapport de l'homme avec le sacré et, partant, une part de sa compréhension du monde. Il a existé de très nombreuses religions et mythologies sur la Terre, avec chacune ses caractéristiques particulières.

retrouvez nous sur

facebook

Recherche par aires géographiques

Recherche par civilisations

Recherche par familles de langues

Recherche par religions

Recherche par pays

Annuaire

qui est en ligne?

Nous avons 78 invités et aucun membre en ligne