previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

La philosophie dans la civilisation Hindou

modifié le mardi 28 juillet 2015

sur la presqu'ile de Rameswaram: offrandes devant l'océan

Ce que l’on appelle la philosophie en l’Inde est inséparable de la religion et est avant tout la philosophie exprimée par des brahmanes. On est prêtre ou penseur par naissance, on ne peut pas le devenir par vocation ou souhaits personnels.

La connaissance et l’interprétation des Veda et Upanisad appartiennent à des milieux de hautes castes. Cependant les devoirs sacerdotaux des brahmanes n’incluent pas nécessairement des questions de réflexion. Parmi les brahmanes, comme ailleurs, l’intelligence et la culture ne sont l’apanage que d’une minorité. Les domaines du savoir se côtoient et se hiérarchisent chez les Brahmanes à la manière de la société des castes.

Pour le penseur indien, la connaissance ne s’approfondi pas comme occident dans deux domaines: spirituel (la foi) et  matériel,  mais selon deux orientations différentes, le visible et l’invisible.  Il dispose de deux moyens de d’accès adaptés, la perception et la révélation.

La science brahmanique, c’est-à-dire la science des textes sacrés, est une science révélée depuis toute éternité à l’humanité et transmise par des sages qui l’ont mise en forme pour la rendre accessible au commun des mortels.

L’ensemble du connaissable, est déjà entièrement donnée. Il l’a été de tout temps et les hommes se doivent de ne pas perdre l’intelligence de ce précieux dépôt. Il n’y a pas de progrès utile ou possible. La production philosophique est donc une littérature de commentaires, de commentaires de commentaires, etc.

 

Quelques réflexions et remarques à caractère philosophique relevées dans les analyses et illustrant les particularités du système de pensées de l’Hindouisme :

  • ·Malgré le nombre des divinités à adorer, on peut être hindou et ne pas croire qu’il faille adorer des idoles.
  • ·A la différence d’autres religions, ou croyances, la religion hindoue n’est pas liée préalablement à un ensemble défini de concepts philosophiques.
  • ·Le mal, dans le monde, n'est pas attribué à une force supérieure particulière, mais à l'ignorance humaine.
  • ·La mythologie indienne n'oppose pas le Bien contre le Mal : les batailles sont celles de classes d'êtres contre d'autres, d'une idée contre une autre, où les plus nobles sortent victorieuses
  • La Bagdava Gita qui fait partie du Mahabarata développe les dialogues philosophiques

 

 

Rubrique(s) : Civilisations Hindoue ,

en savoir plus sur ...

Tribu

Agglomération de familles vivant dans la même région, ou se déplaçant ensemble, ayant un système politique commun, des croyances religieuses et une langue communes, et tirant primitivement leur origine d'une même souche.

Sociétés (def)

  • Réunion d’humains vivant en groupe organisé.
  • Milieu humain caractérisé par ses institutions, ses lois, ses règles.

Les sociétés sont aussi des sous-ensembles de civilisations qui évoluent plus rapidement que ces dernières (société de consommation, société industrielle..)